Qui est Liz Truss, la nouvelle Première ministre britannique ?

Ange Eric Hatangimana

Rémy RUGIRA

Dans un contexte social difficile, Liz Truss vient d’être élue Première ministre du Royaume-Uni et devient la troisième femme à occuper le 10 Downing street après Margaret Thatcher et Theresa May. Qui est celle qui succède à Boris Johnson ?

Plusieurs semaines après la démission de Boris Johnson, Liz Truss vient d’être élue Première ministre du Royaume-Uni par les 160 000 adhérents du parti conservateur. À l’âge de 47 ans, elle devient le 15e Premier ministre sous le règne d’Elisabeth II et la 3e femme à occuper le poste de cheffe du gouvernement après Margaret Thatcher (1979-1990) et Theresa May (2016-2019).

Fille d’un professeur universitaire de mathématiques et d’une mère militante pour le désarmement nucléaire, elle a grandi dans un milieu très à gauche et avoue avoir provoqué la stupeur de sa famille en se positionnant très à droite. Diplômée de la prestigieuse université d’Oxford, elle mène dans un premier temps une carrière de directrice commerciale dans le privé pendant une dizaine d’années, avant d’occuper son premier poste en politique à l’âge de 31 ans en devenant conseillère locale dans le sud-est de Londres en 2006, puis députée pour la circonscription de South West Norfolk en 2010, dans l’est de l’Angleterre. Elle rentre par la suite au gouvernement en 2012 et enchaîne les postes de secrétaire d’État à l’Éducation, ministre de l’Environnement, ministre de la Justice, secrétaire en chef du Trésor puis chef de la diplomatie anglaise et ministre des Femmes et des Égalités.

Margaret Thatcher pour modèle

Liz Truss revendique s’inspirer de Margaret Thatcher et fait tout son possible pour l’imiter. La désormais ex-ministre des Affaires étrangères s’est par exemple faite photographier en tenue militaire dans un char en Estonie en 2021, comme l’avait fait la Dame de fer en 1986, lors d’une visite rendue aux troupes britanniques en place dans l’Allemagne de l’ouest. Il y a quelques semaines, elle a également fait parler d’elle lors d’un des débats entre les candidats à la présidence du parti conservateur pour avoir arboré la même tenue que Margaret Thatcher avait lors d’une mission électorale en 1979, année au cours de laquelle elle est devenue Première ministre.

Comme Margaret Thatcher au début des années 1980, elle a pour objectif de réduire les impôts, grand cheval de bataille des conservateurs, est une championne du libre-échange et veut incarner l’essence du conservatisme britannique. Si la forme peut paraître assez similaire, Sarah Pickard, maîtresse de conférences en civilisation britannique contemporaine à la Sorbonne Nouvelle interrogée par France 24, note une différence sur le fond entre la nouvelle Première ministre et la Dame de fer : “Margaret Thatcher avait une idéologie, une politique de convictions. Ce n’était pas du tout l’opportunisme qu’on voit avec Liz Truss, qui est plutôt un caméléon politique.”

Retournement de veste concernant le Brexit

En effet, avant de devenir une défenseur du Brexit, celle qui s’appelle Elizabeth comme Sa Majesté était opposée à la sortie du Royaume-Uni de l’Union Européenne, notamment lors du référendum de 2016, mais elle a par la suite affirmé qu’elle voyait des opportunités économiques dans le Brexit et avoue avoir eu “tort” par le passé. Par la suite, elle s’est montrée très intransigeante face à l’Union européenne dans les tumultueuses négociations post-Brexit et est devenu très rapidement le visage des négociations commerciales dans ce dossier.

Aux côtés de Boris Johnson, qu’elle a soutenu jusqu’au bout malgré les nombreux scandales qui ont touché l’ex-Premier ministre, cette “féministe à la Destiny’s Child”, selon ses propres termes, a incarné le soutien massif du Royaume-Uni à l’Ukraine, notamment grâce à des sanctions économiques d’une ampleur inédite.

Une position sur l’avortement qui pose question

Sur son site, cette femme mariée et mère de deux filles est décrite comme une personne qui “n’a pas peur de dire ce qu’elle pense, et croit que délivrer les gens d’une paperasserie pesante pour lancer et faire croître des entreprises est la clé de notre avenir économique”.

Si elle s’est montrée favorable à la décriminalisation de l’avortement en Irlande du Nord en 2019, elle est restée particulièrement discrète sur la récente décision de la Cour suprême des États-Unis de mettre un terme à la protection fédérale du droit à l’avortement dans le pays malgré les appels du British Pregnancy and Advisory Service à condamner cette décision, ce qui lui a valu quelques regards accusateurs.

Tout juste élue Première ministre, celle qui était surnommée la “grenade humaine” lorsqu’elle était un ministère de l’Éducation a la lourde tâche de ressouder un parti divisé par “BoJo” et sa série de scandales du “Partygate” et surtout de gérer le très chaud dossier des grèves qui touchent actuellement le Royaume-Uni. Pour gérer ce dossier, Liz Truss a d’ores et déjà déjà promis plus de fermeté à l’encontre des grévistes, comme l’aurait sûrement fait une certaine Dame de fer…

Source: fr.news.yahoo.com

13 thoughts on “Qui est Liz Truss, la nouvelle Première ministre britannique ?

  1. Hey There. I found your blog using msn. This is a very well written article.
    I will be sure to bookmark it and return to read more of your useful information. Thanks for the post.

    I will definitely comeback.

  2. Admiring the dedication you put into your blog and in depth information you present.
    It’s good to come across a blog every once in a while that isn’t the same out of date rehashed information. Excellent read!
    I’ve bookmarked your site and I’m including your RSS
    feeds to my Google account.

  3. Whats up are using WordPress for your site platform? I’m new to the
    blog world but I’m trying to get started and create my own. Do you
    need any coding knowledge to make your own blog?
    Any help would be greatly appreciated!

  4. I’m extremely impressed with your writing skills as well as with the layout on your blog.
    Is this a paid theme or did you customize it yourself?
    Either way keep up the nice quality writing, it is rare to see
    a nice blog like this one today.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *