Ironie:Kagame a facilement franchi le cap des trente ans en 2024. Voici cinq choses qu’il devrait faire pour naviguer en douceur au cours des trente prochaines années.

Texte anglais de David Himbara traduit en français par Afriquela1ère  

Admettons que le général Paul Kagame a le mérite d’avoir reconstruit le Rwanda de ses cendres en seulement 30 ans, depuis 1994. La population du Rwanda, qui comptait 7 millions d’habitants en 1994, a doublé en 2024, tandis que l’espérance de vie a triplé. En d’autres termes, la moitié de la population rwandaise actuelle, qui compte 14 millions d’habitants, est née pendant les 30 années de gouvernance pacifique, prospère et démocratique de Kagame. C’est ce qui explique l’extraordinaire popularité de Kagame.

Par exemple, il a remporté un impressionnant 99 % des voix lors des élections de 2017. Les Rwandais l’adorent parce qu’il a amélioré leur vie en effaçant complètement et en ne laissant aucune trace de pauvreté, en fournissant la santé et l’éducation pour tous, et en faisant du Rwanda une réussite socio-économique africaine.

Cependant, s’il veut conserver le pouvoir et atteindre le prochain cap des 30 ans, Kagame doit affiner ses stratégies. Ce n’est qu’à ce moment-là qu’il continuera à devancer ses jeunes rivaux politiques dans l’environnement hautement compétitif et de plus en plus démocratique du Rwanda.

Les cinq choses que Kagame devrait faire pour franchir un nouveau cap de 30 ans

Tout d’abord, la tâche immédiate est de bien se préparer pour les prochaines élections de juillet 2024.

Son manifeste de campagne devrait simplement souligner ses réalisations et ses performances extraordinaires au cours des 30 dernières années.

Son bilan impressionnant dans la transformation du Rwanda d’une nation pauvre en une économie à revenu intermédiaire lui donne un avantage sur les autres prétendants à la présidence. Il devrait également mettre l’accent sur sa nouvelle stratégie visant à transformer le Rwanda en une économie à revenu élevé à court terme.

Les concurrents de Kagame n’ont aucune chance s’il se concentre à la fois sur son bilan et sur sa vision future de rendre le Rwanda encore plus riche. Cette fois-ci, il devrait remporter l’élection présidentielle de juillet 2024 avec pas moins de 100 % d’avance.

Deuxièmement, le général Kagame devrait être conscient de la résurgence des coups d’État en Afrique.

Avec sept coups d’État militaires récents en Afrique, Kagame doit surveiller de près ses généraux.

Rien qu’au cours des quatre dernières années, il y a eu sept coups d’État militaires sur le continent. Kagame doit donc surveiller de près les généraux de l’armée rwandaise, dont beaucoup restent les bras croisés chez eux après avoir été retirés des Forces de défense rwandaises.Le général Jean Bosco Kazura, ancien chef d’état-major des Forces de défense rwandaises, est le dernier en date à avoir été limogé.

Kagame devrait disperser ces généraux à l’étranger pour réduire toute possibilité de coup d’État en leur donnant des postes d’ambassadeurs. À son crédit, il a toujours envoyé des généraux gênants à l’étranger pour devenir ambassadeurs. C’est ainsi que le général Kayumba Nyamwasa est devenu ambassadeur du Rwanda en Inde ; le général Ceaser Kayizari en Turquie ; et le général Charles Kayonga en Chine. Après avoir été rappelé de Chine, Kayonga est l’ambassadeur désigné pour la Turquie. Kagame a donc une longueur d’avance.

Il en sait plus sur les développements les plus récents de la politique africaine que ses collègues chefs d’État africains qui dorment au volant et se font renverser.

Troisièmement, Kagame doit traiter avec fermeté les voisins du Rwanda qui ne cessent de le dénigrer pour détourner leurs propres échecs.

Kagame avec le général burundais Évariste Ndayishimiye (en haut) et avec Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo de la RD Congo.

Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo de la RD Congo et le général burundais Évariste Ndayishimiye continuent d’accuser à tort Kagame de parrainer des milices et de voler des minerais. Le Rwanda est un pays riche qui n’a pas besoin de voler les minerais de qui que ce soit. Assez c’est assez. Ces bruiteurs devraient se rappeler que le Rwanda est l’un des pays les plus riches au monde en ressources naturelles, avec de grandes réserves d’or, de minerai de fer, de manganèse, de chrome, de nickel, de platine, de titane et d’autres minéraux.

Kagame devrait punir Tshisekedi et Ndayishimiye en fermant les frontières à ces deux pays, un outil puissant qu’il a utilisé pour mettre l’Ouganda à genoux.

Quatrièmement, Kagame ne devrait plus tolérer les leçons des donateurs étrangers qui continuent de le caractériser à tort comme un violateur des droits de l’homme.

Le Rwanda n’a pas besoin d’aumônes, comme Kagame ne cesse de le rappeler aux Rwandais et aux Africains, comme dans ses mots puissants cités ici :

” Arrêtez de mendier… Les pays vont-ils toujours prendre de l’argent sur les impôts payés par leurs citoyens et le donner au Rwanda et à d’autres pays africains, et lorsque cet argent n’est pas disponible, nous nous plaignons de ne pas avoir reçu notre aide ? Pourquoi un citoyen d’un autre pays doit-il soutenir les Rwandais ? Pourquoi? Quand allons-nous changer cette mentalité et nous rendre compte que personne ne vous doit ce soutien ?

En tant que dirigeant le plus visionnaire d’Afrique, Kagame a créé le Fonds de développement Agaciro pour mettre fin à la dépendance du Rwanda à l’égard de l’aide étrangère. Sa détermination à libérer le Rwanda de l’aide étrangère et des discours des donateurs est encore plus démontrée dans ces déclarations sans fioritures

Il est préférable d’affronter les choses à la dure et d’aller droit au cœur de tout problème. Par exemple, c’est quelque chose dont nous parlons depuis longtemps, la question de compter sur les autres pour payer pour des choses qui nous profitent. C’est vraiment une question de dignité, notre agaciro. Par conséquent, parmi les décisions de cet Umushyikirano, nous devrions nous résoudre à fixer une date limite, qui devrait arriver le plus tôt possible, après laquelle le Rwanda n’attendra plus ce que les autres nous tendent”.

Cinquièmement, Kagame devrait étendre sa pratique consistant à s’appuyer sur des ressortissants étrangers pour diriger les principales institutions rwandaises.

Dans certains cas, il a brillamment déployé à la fois des ressortissants étrangers et l’un de ses enfants pour diriger des institutions stratégiques de premier plan.

Le Conseil de stratégie et de politique basé dans le bureau de Kagame est dirigé par Mauro De Lorenzo (à gauche) et la fille de Kagame, Ange Kagame.

Un excellent exemple est le Conseil de stratégie et de politique basé dans le bureau de Kagame. Le premier commandant est Mauro De Lorenzo, un Américain, tandis que le commandant en second est la fille de Kagame, Ange Kagame.

 Le Rwanda Development Board est présidé par Itzhak Fisher, un ressortissant étranger, rejoint par deux autres ressortissants étrangers, Eric Kacou et Liban Soleman Abdi. Le fils de Kagame, Ivan Kagame, siège également au conseil d’administration.

Itzhak Fisher (en haut à gauche), Ivan Kagame (en haut à droite), Eric Kacou (en bas à gauche) et Liban Soleman Abdi (en bas à droite).

Kagame déploie des ressortissants étrangers parce que les Rwandais sont des gens très troublés et troublants qui ne semblent pas pouvoir faire ce qu’il faut. Voici les propres mots de Kagame :

“J’ai toujours considéré les Rwandais comme des gens intègres. Mais maintenant, je me rends compte que le peuple rwandais est sans colonne vertébrale et n’a pas le courage de rejeter le mal. Les Rwandais ne sont que des créatures indifférentes qui sont juste là – comme de la boue molle sans aucune substance dure à l’intérieur “.

Pour conclure

Le général Paul Kagame a transformé le Rwanda d’une nation pauvre en Singapour de l’Afrique en une seule génération. Attention, son prochain règne de 30 ans verra le Rwanda devenir la Suisse de l’Afrique. Restez à l’écoute.

Par Pr David Himbara

Éducateur, auteur et consultant en développement socio-économique et gouvernance. Chercheur affilié au New College, Université de Toronto, Canada.

11 thoughts on “Ironie:Kagame a facilement franchi le cap des trente ans en 2024. Voici cinq choses qu’il devrait faire pour naviguer en douceur au cours des trente prochaines années.

  1. you are truly a just right webmaster. The site loading speed is incredible. It kind of feels that you’re doing any distinctive trick. In addition, The contents are masterwork. you have done a great activity in this matter!

  2. What i dont understood is in reality how youre now not really a lot more smartlyfavored than you might be now Youre very intelligent You understand therefore significantly in terms of this topic produced me personally believe it from a lot of numerous angles Its like women and men are not interested except it is one thing to accomplish with Woman gaga Your own stuffs outstanding Always care for it up

  3. obviously like your website but you need to test the spelling on quite a few of your posts Several of them are rife with spelling problems and I to find it very troublesome to inform the reality on the other hand Ill certainly come back again

  4. I have been surfing online greater than 3 hours as of late,
    yet I never discovered any fascinating article like yours.
    It is pretty price enough for me. In my view, if all webmasters and bloggers made excellent content
    as you probably did, the web can be much more useful than ever before.

    Take a look at my blog – facebook vs eharmony

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *