RDC: François Beya en soins à Paris avant la suite de son procès devant la Haute cour militaire

Noblesse Dusabe

En liberté provisoire depuis le mardi 16 août en République démocratique du Congo (RDC), François Beya, l’ancien « monsieur sécurité » du président congolais, jugé entre autres pour « complot » contre le président Félix Tshisekedi, s’est envolé pour la capitale française, Paris, où il doit se faire soigner avant de poursuivre son procès à Kinshasa devant la Haute cour militaire qui le juge avec trois colonels de l’armée et de la police aux côtés de son assistant. La décrispation dans cette affaire est intervenue après six mois de détention, deux mois de procès et une récusation des juges.

Le transfert a été réalisé discrètement à 16h, vendredi 19 août. Accompagné de son médecin traitant congolais, François Beya, a embarqué à bord d’un Falcon 900 médicalisé à l’aéroport international de N’djili. Le jet est arrivé avec deux urgentistes français. Pour effectuer ce séjour médical, l’ancien « monsieur sécurité » de la présidence a d’abord obtenu, mercredi 17 août, le feu vert de la Haute cour militaire, selon une source judiciaire.

Deux autorisations

Il a ensuite recueilli deux autorisations de la présidence de la République : une pour son jet et une autorisation de sortie du territoire pour lui, en tant que conseiller spécial du chef de l’État en matière de sécurité. En dépit de son inculpation, l’ordonnance de sa nomination n’aurait pas encore été abrogée, il jouirait donc encore de certains privilèges, d’après un membre de l’entourage du Président. 

L’ex-super flic séjournera plusieurs semaines à Paris, après y avoir manqué un rendez-vous médical au mois de mars, alors qu’il était en détention à l’Agence nationale des renseignements. Depuis sa disgrâce, ses fonctions ont été réparties entre son jeune intérimaire et le chef de l’ANR dont François Beya s’estime être le prisonnier personnel.

Retour à Kinshasa

À l’issue de ce séjour médical, François Beya devrait ensuite rentrer à Kinshasa pour la suite de son procès devant la Haute cour militaire, qui le juge aux côtés de son assistant et trois colonels de l’armée et de la police. Le complot dont il est accusé porterait notamment sur la rétention de certaines informations, cachées au président, et des liens qu’il entretient avec l’ex-président Joseph Kabila ainsi que certains anciens caciques de son régime. L’inculpé a plaidé non coupable, estimant faire l’objet d’une cabale. 

Accompagné de son médecin traitant congolais, François Beya (notre photo d’illustration), a embarqué à bord d’un «Falcon 900» médicalisé à l’aéroport international de N’djili. © Service de communication de la Haute Cour

Source: rfi

13 thoughts on “RDC: François Beya en soins à Paris avant la suite de son procès devant la Haute cour militaire

  1. I’d have to examine with you here. Which is not one thing I usually do! I take pleasure in reading a post that may make folks think. Additionally, thanks for permitting me to comment!

  2. Thank you so much for providing individuals with an extremely brilliant opportunity to read articles and blog posts from here. It’s always so ideal plus full of a great time for me and my office fellow workers to visit the blog more than thrice in a week to see the new stuff you will have. Not to mention, we’re certainly impressed for the powerful thoughts you serve. Selected 4 areas on this page are in truth the most impressive we’ve had.

  3. What i don’t realize is in reality how you are now not actually a lot more neatly-appreciated than you may be now. You’re so intelligent. You know therefore considerably when it comes to this matter, made me personally believe it from so many various angles. Its like women and men are not interested except it is something to do with Woman gaga! Your individual stuffs great. At all times maintain it up!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *