“La Russie joue un rôle important” dans le sentiment anti-français en Afrique, a dit Catherine Colonna

Ange Eric Hatangimana

Noblesse Dusabe

Pour sa première visite en Côte d’Ivoire, la ministre française des Affaires étrangères, Catherine Colonna, a accordé un entretien à France 24 dans lequel elle a fustigé le “discours anti-français” de la Russie et le développement d’un “sentiment anti-français” qui en résulte en Afrique de l’Ouest. 

En visite à Abidjan vendredi 9 et samedi 10 décembre, la ministre française des Affaires étrangères, Catherine Colonna, a dénoncé samedi sur France 24 le “discours anti-français” et “les mensonges” véhiculés par la Russie en Afrique de l’Ouest et a condamné le rôle important de la Russie dans le développement du sentiment anti-français dans la région.

 

Catherine Colonna,la ministre française des Affaires étrangères

Le sentiment anti-français n’est que la résultante d’actions de désinformation, de contre-vérité, de propagande de manipulation“, a ajouté la ministre des Affaires étrangères, qui a adressé un message à la jeune génération.

“J’en appelle à la responsabilité de la jeunesse de ne pas se laisser entraîner et de ne pas devenir prisonnière de ceux qui veulent la manipuler. Ça ne doit pas réussir parce qu’à la clé, il y a la stabilité, la sécurité et donc le progrès et le prospérité pour ces pays”, a-t-elle affirmé, lors de sa première visite en Côte d’Ivoire depuis le début de son mandat.

La France a récemment décidé de se doter d’une stratégie d’influence pour promouvoir son action et contrer ces narratifs hostiles, dans une région où elle est par ailleurs en train de réfléchir au redimensionnement et à la réduction de son empreinte militaire, tout en continuant de collaborer avec plusieurs pays de la région dans leur combat contre les groupes jihadistes.

Catherine Colonna a ainsi abordé la question de l’influence russe en Afrique de l’Ouest, en revenant sur le dernier coup d’État au Burkina Faso. Quelques jours après le putsch, des manifestants avaient, en effet, brandi des drapeaux russes et crié des slogans à la gloire de Moscou dans des rassemblements. “Ce qu’il s’est passé au Burkina [Faso] avec l’apparition de drapeaux russes doit nous interpeller”, a affirmé la ministre.

La France doit “aider la Côte d’Ivoire à continuer ses progrès”

“On ne veut pas que ce même schéma [celui du Mali] se reproduise au Burkina Faso”, a-t-elle, par ailleurs, déclaré, notamment à propos du groupe de mercenaires russes Wagner, accusé de commettre des exactions contre les civils. “On a une junte qui s’enferme sur elle-même et qui devient prisonnière d’un groupe de mercenaires étrangères”, a-t-elle conclu sur ce point. 

En revanche, Catherine Colonna a salué la “trajectoire d’émergence” de la Côte d’Ivoire, qui semble, pour l’heure moins perméable au risque d’instabilité politique.

“La Côte d’Ivoire va mieux. L’enjeu est de garder cette dynamique de progrès et de mieux diffuser dans l’ensemble du pays […] cette dynamique de développement. Nous sommes là pour aider la Côte d’Ivoire à continuer ses progrès remarquables”, a-t-elle assuré. 

France 24 Avec AFP

One thought on ““La Russie joue un rôle important” dans le sentiment anti-français en Afrique, a dit Catherine Colonna

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *