Salva Kiir Président de la République du Soudan du Sud : Biographie et éducation

Source : Cet article a été publié pour la première fois par le professeur HAKIZIMANA Maurice

Son nom complet est Salva Kiir Mayardit, il est né le 13 septembre 1951 dans le Bahr el-Ghazal,dans une famille pastorale Dinka dans le village d’Akon, dans la communauté Awan-Chan Dinka du comté de Gogrial, au Soudan du Sud, en tant que huitième des neuf enfants (six garçons et trois filles) de la famille. Son père, Kuethpiny Thiik Atem (décédé en 2007), était un éleveur de bétail qui appartenait au clan Payum. Atem avait trois épouses, Awiei Rou Wol, Adut Makuei Piol et Awien Akoon Deng, ainsi que 16 enfants. La mère de Kiir, Awiei Rou Wol Tong, était une agricultrice qui appartenait au clan Payii.

Il est un militaire et homme d’État sud-soudanais. Il est le premier président de la république du Soudan du Sud depuis 2011. Il est nommé en 2005 commandant en chef de l’Armée populaire de libération du Soudan (APLS) après le décès de John Garang.Avant l’indépendance du Soudan du Sud,Salva Kiir a été le premier vice-président du Soudan (dans l’administration d’ Omar el-Béchir)  de 2005 à 2011.

John Garang le Moïse du Soudan du Sud

Salva Kiir – le Josué du Soudan du Sud

Salva Kiir diplômé?

Comme citée dans l’introduction, Salva Kiir Mayardit est né le 13 septembre 1951 et son histoire est claire: il a rejoint la rébellion du sud du Sudan quand il avait à peine 10 ans,et à la fin des années 1960 (avant qu’il atteigne l’age de 20 ans),le jeune Salva Kiir était déja un militaire confirmé. Il avait atteint le rang d’officier lorsque le président soudanais, Jaafar Numeiri, avait conclu la paix avec les rebelles dans le cadre de l’accord de 1972 à Addis-Abeba.

Le jeune Salva Kiir Mayardit n’est pas allé à l’école,il est  peut-être  un decroché de l’école primaire car il sait lire et écrire,mais une chose est sûre: au cours de sa carrière militaire,ce monsieur a eu son diplôme du Collège militaire soudanais. A part de cela,cet homme n’a aucune autre formation.

Les gens disent que Salva Kiir est un président qui n’est pas éloquent,qui n’aime pas parler, ni tenir des discours,mais un travailleur assidu très apprécié par ses ministres,ses conseillers, ses généraux et ses citoyens.

kiir-salva

Dans sa vie privée

Brève biographie de Salva Kiir

  • L’homme n’a aucune formation scolaire en dehors de sa formation militaire.
  • Il a 7 autres frères et soeurs des 3 épouses de son père.
  • «Great Lakes University of Kisumu» lui a décerné un doctorat honorifique.
  • En tant que président, il est fermement opposé à l’homosexualité.
  • Il a commencé comme officier de rang inférieur dans l’armée et a progressivement gravi les échelons pour devenir le premier vice-président du Soudan, puis le premier président du Sud-Soudan.
  • Selon certaines rumeurs, il aurait épousé une autre femme, fille de son ancien camarade, lors d’un événement privé, mais l’homme qu’il n’a pas commenté.
  • Kiir est né d’un père éleveur de bétail.
  • Son père a trois femmes et sa mère est agricultrice.
  • Il n’est pas perçu comme totalement favorable à la presse libre dans son pays.
  • Le nombre réel de ses épouses et de ses enfants n’est pas connu, la plupart des choses à son sujet étant hors de portée du public.

Son grand chapeau Stetson noir

En 2006, lors d’une visite à la Maison-Blanche, Kiir a reçu un stetson noir(un chapeau de cow-boy) en cadeau du président américain George W. Bush. Il l’aurait tellement aimé qu’il en a acheté plusieurs. Il fait désormais rarement des apparitions publiques sans en porter un-sauf dans l’église.

Mariage et famille

Kirr est marié à Mary Ayen Mayardi qui est très respecté dans le pays. La femme est très aimée et est considérée comme une disciplinaire. Le couple a des enfants dont Munuti Salva Kiir et Adut Mayardit

Mary Ayen Mayardit 

Selon des rumeurs,Salva Kiir aurait secrètement épousé une plus jeune femme du nom de Aluel William Nyuon Bany la fille d’un ancien camarade, feu William Nyuon Bany, un membre de l’ethnie Nuer et ancien dirigeant de l’APLS. La cérémonie traditionnelle Dinka aurait été menée par ses frères. Ni Salva Kiir ni son épouse Mary Ayen Mayardit n’ont pas commenté publiquement l’allégation. Selon les médias kenyans, « la belle-famille de Kiir » a demandé le respect de sa vie privée.

Salva Kiir est un fervent chrétien, un Josué du Sud-Soudan

« De nombreux analystes politiques et leaders d’opinion du monde entier le décrivent comme le Josué biblique qui a pris le manteau de leadership de Moïse juste au moment où les Israélites étaient sur le point d’entrer en Canaan et a habilement établi les fugitifs de l’époque dans la Terre promise », a déclaré le gouvernement du Soudan du Sud sur son site Web.

Salva Kiir est un chrétien engagé. Il ne cache pas son identité, l’église étant l’une des principales plates-formes de ses discours publics. Un Soudan du Sud indépendant était le rêve de longue date de Salva Kiir – bien plus que Garang, qui lui était en faveur de plus de droits pour les Sudistes dans un Soudan uni.

En 2005, Kiir a déclaré qu’il fallait choisir entre “un citoyen de seconde classe au Soudan ou une personne libre” dans votre propre pays. Cette déclaration lui a valu le cœur de millions de Sud-Soudanais. Les Sud-Soudanais ont voté massivement en faveur de l’indépendance du Soudan du Sud en janvier 2011, 98,83% des électeurs préférant se séparer du Soudan. Le 9 juillet 2011, le Sud-Soudan est devenu un État indépendant, présidé par Salva Kiir.

Salva Kiir,dictateur ou tolérant?

Le Soudan du Sud avait plongé dans la guerre civile le 15 décembre 2013 quand des combats avaient éclaté au sein de l’armée nationale, minée par des dissensions politico-ethniques alimentées par la rivalité entre Salva Kiir et Riek Machar.

Le conflit armé, notamment marqué par des massacres à caractère ethnique, des viols et des tortures, a fait des dizaines de milliers de morts (entre 50 000 et 300 000, selon les estimations) et plus de 2,3 millions de déplacés.

« Le Soudan du Sud a besoin de vérité, pas de procès » —Salva Kiir

Le président sud-soudanais Salva Kiir (à gauche) et son vice-président Riek Machar (à droite).
Le président sud-soudanais Salva Kiir (à gauche) et son vice-président Riek Machar (à droite). Photo ZACHARIAS ABUBEKER, SAMIR BOL/AFP

« Construire une nation n’est pas une tâche facile. Nous le savons, car c’est le travail de notre vie », écrivent ensemble les deux anciens ennemis jurés de la politique sud-soudanaise dans une tribune du New York Times publiée le 7 juin.

Le président sud-soudanais, Salva Kiir, et son vice-président, Riek Machar, jugent que la paix dans leur pays passe par la création d’une commission « vérité et réconciliation » plutôt que par des procès contre les auteurs des exactions commises pendant les deux ans de guerre civile.

« Nous sommes déterminés à faire en sorte que notre pays ne traverse plus jamais une guerre civile. Même avec nos différences – en fait à cause d’elles – nous sommes déterminés à réconcilier nos communautés et à créer l’unité », écrivent Salva Kiir et Riek Machar.

Le président tolérant qui est toujours prêt à ceder et à se réconcilier avec ses ennemis jurés?

« Le rassemblement du Soudan du Sud ne peut être véritablement garanti qu’en suivant une route : celle d’une paix organisée et d’un processus de réconciliation avec le soutien international », estiment MM. Kiir et Machar, qui sont accusés par l’ONU d’être responsables de la majorité des violences commises depuis le début du conflit.

« Nous avons l’intention de créer une commission nationale vérité et réconciliation sur le modèle de celles en Afrique du Sud et en Irlande du Nord, ajoutent-ils. Ceux qui diraient la vérité sur ce qu’ils ont vu ou fait seraient amnistiés, même s’ils n’ont exprimé aucun remord. (…) Le but de ce processus n’est pas de chercher le pardon, plaident-ils, mais de préparer les Sud-Soudanais pour l’immense tâche qui les attend : celle de construire une nation aux côtés de ceux qui ont commis des crimes contre eux, leur famille et leur communauté. »

Salva-Kiir

En 1993 Général Salva Kiir a failli mourir dans un crash de son avion au Kenya

Il ya trente ans, on est en 1993, Salva Kiir était Général du mouvement rebelle SPLA qui se battait pour l’indépendance de Khartoum. L’appareil, parti de Nairobi, s’est écrasé dans le nord-ouest du Kenya et des villageois ont secouru le futur chef d’État et d’autres passagers.

Le soudan du sud en images,un pays âgé de 12 ans

La ville de Juba

Soudan du Sud, portrait d’un pays déchiré par la guerre

2012: 1er anniversaire de l’indépendance du Soudan du Sud

JUBA, THE CAPITAL AND LARGEST CITY OF SOUTH SUDAN

Université de Juba

Aeroport de Juba

Que connaissiez-vous déjà du Soudan du Sud et surtout se son président Salva Kiir Mayardit?

Source : Cet article a été publié pour la première fois par le professeur HAKIZIMANA Maurice

2 thoughts on “Salva Kiir Président de la République du Soudan du Sud : Biographie et éducation

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *